Les poires de coq ce sont des poires que l'on trouve en pays de caux, il existe deux sortes une à chair blanche qui prend très peu de couleur à la cuisson (sauf si on les fait cuire au vin) et l'autre à chair rose, notre préférence, elles deviennent rose à la cuisson naturellement, mais on peut les remplacer par des poires à chair ferme, comme la conférence.

 

Comme la saison démarre et ne dure pas longtemps, je remets ce billet en ligne pour vous faire découvrir ce fruit et ses recettes

 

Les "poires de coq" est une variété de poire normande à cuire.

 

Les anciens  l'appelaient  "pé de cô" en patois Cauchois.

 

La poire de coq tire son nom du fait que les fermiers plantaient ses poiriers près du fumier pour qu'il ne se dessèche pas. Les animaux de basse-cour venaient picorer les vers et autres vermines sur le tas de fumier. Ils étaient donc les premiers à manger les poires qui tombaient sur le fumier.

 

Bon, on continu avec les poires de coq, j'ai fait des douillons, des poires au vin,

Aujourd'hui j'en ai refait de la confiture 

IMGP5007

848529451_ML

Recette extraite de ce livre de François Auger

" Bonnes Recettes d'une Famille Cauchoise"

INGREDIENTS : pour 4 à 6 pots suivant la teneur

2 kg de poires de coq épluchées, épépinées et coupées en quatre

1 kg de sucre cristallisé

2 verres d'eau

PREPARATION

Mettez tous les ingrédients dans un faitout assez grand, faites cuire pendant 2 heures à petit feu en remuant de temps en temps.

Les poires sont cuites quand elles ont pris une belle couleur brun rouge.

Hors du feu, écrasez les poires au presse purée manuel ou au mixeur.

Versez dans les pots, fermez-les, mettez-les tête en bas et laissez-les refroidir avant de les retourner.