Je réactualise ce billet, car c'est la saison des harengs, ils sont  pêchés au large de nos côtes,ils se déplacent en banc de plusieurs millions d'individus, l'espèce remonte de la Manche vers la mer du Nord en direction des zones de frai, de novembre à janvier. Il faut en profiter...!

IMGP2718

Pour avoir le plaisir d'en déguster après cette saison, je les ai mariné et mis en bocaux, pourles stériliser.

Moi, je fais mes conserves dans la cocotte minute, vous pouvez les faire également dans un stérilisateur.

INGREDIENTS: pour 3 bocaux de 1 litre

12 à 18 harengs suivant la taille

3/4 de litre de vinaigre d'alcool

1/4 de litre d'eau

2 oignons

gros sel, poivre en grains

6 clous de girofle

3 feuilles de laurier

3 brins de thym.

PREPARATION

Nettoyez les poissons, en coupant la tête et la queue, grattez-les pour enlever les écailles qui pourraient rester, disposez-les dans un grand plat et saupoudrez-les de gros sel, laissez ainsi pendant 1 heure, puis passez-les rapidement sous l'eau et essuyez-les avec du papier absorbant.

Pelez les oignons et coupez-les en rondelles fines. Mettez dans une casserole le vinaigre, l'eau  et portez à ébullition.

Disposez les harengs quatre par quatre dans les bocaux, en insérant des rondelles d'oignons, ajoutez 1 cuillère à café de poivre en grains, 2 clous de girofle, 1 feuille de laurier, 1 petite branche de thym et juste 1/2 cuillère à café de gros sel (comme ils ont déjà pris le sel pendant 1 heure).

Versez le vinaigre et l'eau chaude sur les poissons, puis fermez les bocaux, disposez-les dans votre cocotte minute, en ayant pris soin de mettre un torchon au fond et un pour séparer les bocaux,afin d'éviter les chocs, mettez de l'eau jusqu'au 3/4 des bocaux, fermez hermétiquement et portez sur le feu, pour la stérilisation, comptez 15 minutes dès le sifflement de la soupape.

Mettez la cocotte dans le bac de l'évier rempli d'eau froide pour arrêter la cuisson, sortez vos bocaux et laissez-les refroidir avant de les ranger dans un endroit frais à l'abri de la lumière. 

Le petit plus : J'en ai également préparé pour consommer de suite, dans un faitout avec la recette des

Maquereaux marinés